Académie du vin

Dégustation du 12 février 2020

« La côte ouest de l’Amérique »

organisée par Charles Bérubé et Éric Michaud


Forts de leurs nombreuses visites dans les vignobles, au pays et à l'étranger, Éric et Charles ont proposé à l’Académie une sélection de vins du Nouveau Monde, plus précisément de l’Ouest américain. Ils ont sous-titré leur dégustation « Les coups de cœur de Charles et Éric » : dix vins servis en trois volées, en double aveugle.

Volée 1 : Trois chardonnays de producteurs réputés, un de Colombie-Britannique, un de Californie et un de l’Oregon.

Le Chardonnay Reserve 2015 (Namarata Bench VQA Okanagan Valley) de La Frenz Winery est jaune paille brillant, bien ouvert au nez, très fruité (fruits tropicaux), avec une note végétale (échalote crue), des noix, du beurre et une minéralité qui rappelle le Chablis. En bouche, le vin est très sec, bien gras, avec du fruit et une acidité moyenne, pour un bon équilibre. La finale est crémeuse, fruitée et chaude (13,6 %/vol) et la longueur est assez bonne. C'est le champion de la soirée.

Le Chardonnay 2009 (AVA Napa Valley) d’Antica Winery (Antinori) est plus doré, plus foncé, avec un nez assez ouvert, fruité (fruits tropicaux, pêche, citron confit), crémeux, avec du caramel au beurre, de la cassonade, de la noix de coco et des arômes de maturité. La structure est solide, bien ronde, avec une très bonne acidité et une note de pain grillé; le vin est très sec et l’équilibre est impeccable. La fin de bouche est pâteuse, fruitée mais quand même évoluée, assez chaude (14,4 %/vol) et très, très persistante.

Rose Rock Chardonnay 2015 (AVA Eola-Amity Hills) de Drouhin. La robe est identique au premier vin. Le nez, d’intensité moyenne, est fruité (melon miel), avec de la cire, des fines herbes séchées, du beurre, un léger rancio et des notes terreuse et saline. Le corps est moyen, moins gras que le précédent, avec une belle acidité; un vin très sec, assez fruité, qui goûte ce qu’il sent et qui est bien vif. La finale est terreuse et austère.


Volée 2 : Trois vins de pinot noir, d’un même millésime, un de Colombie-Britannique et deux de l’Oregon.

Pinot Noir Reserve 2014 (Namarata Bench VQA Okanagan Valley) de La Frenz Winery. Il est grenat très pâle, presque rosé, assez limpide. Le nez est fruité (fraise, cerise), épicé (poivre, clou de girofle) et floral (rose). La bouche est moyennement corsée, fruitée (cerise, zeste d’orange), peu boisée, avec une belle acidité, des tannins poudreux, délicats, à peine perceptibles et du sucre (trop pour certains). Ça finit sur le fruit, la vanille, la fraîcheur, un peu de chaleur et une très légère amertume.

Le Pinot Noir Cuvée Mt. Jefferson 2014 (AVA Willamette Valley) de Cristom Vineyards est grenat à peine plus foncé et très limpide. Il est moyennement aromatique, très terreux, fruité (cerise) et épicé (poivre, muscade). Le corps est moyen, la texture assez fine, l’acidité très agréable et les tannins fins (équilibre impeccable); la bouche est fruitée (fraise) et poivrée, mais la note de terre humide domine et c’est elle qui persiste en fin de bouche. C’est quand même le troisième vin le plus apprécié de la soirée.

Pinot Noir 2014 (AVA Willamette Valley) de Beaux Frères Vineyards. Rubis plus foncé, légèrement brouillé, il semble beaucoup plus jeune. C’est le plus ouvert aromatiquement, avec des petits fruits rouges, de la prune et une note fumée. Il est corsé, bien rond en bouche, avec beaucoup de fruit (cerise), beaucoup d’extraction, une note sucrée, des tannins plus présents mais assez fins, de la chaleur et une belle astringence en finale. Un style très Nouveau Monde, un peu lourd et pâteux.


Volée 3 : Quatre vins rouges plus âgés, deux paires très différentes; d’abord, deux vins californiens à base de zinfandel, du même producteur et du même millésime, suivis d’un cabernet de Washington et d’un meritage de Colombie-Britannique.

Le Geyserville 2005 (AVA Sonoma County) de Ridge Vineyards est un assemblage de  zinfandel (77 %), de carignane (17 %) et de petite syrah (6 %). Il est grenat assez foncé, bien ouvert au nez, médicamenteux, alcooleux (14,6 %/vol), avec des fruits noirs confits; il fait recioto, presque porto. La bouche est ronde, assez corsée, très sèche, très médicamenteuse, avec des fruits cuits, de l’amande amère, du goudron et des tannins assez astringents; c’est en bouche qu’il s’exprime : une explosion de saveurs. La finale est fruitée, bien astringente et très chaude.

Mêmes cépages pour le Lytton Spring 2005 (AVA Dry Creek Valley) de Ridge Vineyards, mais dans des proportions différentes : 77 % de zinfandel également, mais 6 % de carignane et 17 % de petite syrah. Presque opaque, il est d’un rouge plus évolué. Intense aromatiquement, il est très boisé et poussiéreux au nez. Il est bien corsé en bouche, moins extrait, moins fruité et plus boisé que le Geyserville, avec une bonne acidité, du poivre, du café, et du chocolat. La fin de bouche est fruitée, boisée (coconut) et assez chaude également (14,4 %/vol).

Le Cabernet Sauvignon Feather 2007 (AVA Columbia Valley) de Long Shadows Vintners, composé exclusivement de cabernet sauvignon, a été élaboré par le réputé producteur de Napa, Randy Dunn. Il est rubis très foncé,  presque opaque, moyennement aromatique, mais assez peu défini au nez, crémeux, avec du fruit (fraise) et des fines herbes séchées (thym). Le corps est moyen, la bouche ronde, ample, très bien équilibrée, avec un beau fruité, des tannins agréables, une note grillée et un bois bien dosé. C’est le fruit qui domine en finale. Un vin peu complexe, mais encore bien jeune.

L’Oculus 2004 (VQA Okanagan Valley) de Mission Hill est un assemblage de merlot (74 %), de cabernet sauvignon (13 %), de cabernet franc (10 %) et de petit verdot (3 %). Il est rubis encore plus foncé que le Feather. Le nez est plus intense, beaucoup plus complexe, crémeux, avec du thym, du chocolat et de l’olive noire. Il est corsé, costaud, avec des tannins serrés, du fruit, une note végétale et un très beau bois; il fait presque bordeaux. La fin de bouche est plutôt astringente, avec des fruits cuits et de l’amertume; elle est très, très persistante. Un vin pour la cave, mais quand même délicieux maintenant; le deuxième vin le plus apprécié de la soirée.


Connaissant les organisateurs et leurs voyages passés, tous s’attendaient à déguster au moins un vin du Chili, mais ils ont choisi de s’en tenir à l’Amérique du Nord, avec un vin canadien dans chaque volée. Ces vins de Colombie-Britannique ont d’ailleurs très bien paru, remportant les première, deuxième et quatrième places auprès des participants.

Beaucoup rejettent les vins du Nouveau Monde sous prétexte qu'ils sont toujours trop extraits, trop sucrés, mais on constate qu’il s’y fait des cuvées qui peuvent rivaliser avec les grandes appellations européennes, comme ce chardonnay de La Frenz, et que, même parmi la catégorie des « bêtes à concours », certains développent, avec les années, beaucoup de caractère et se raffinent, comme l’Oculus de Mission Hill.  On doit aussi savoir que des zinfandels sérieux, qui ne sont pas de la confiture et qui peuvent vieillir, ça existe.

Merci Messieurs.

Alain Brault